Les locaux d’archivage

En cas de projet d’aménagement d’un espace destiné à contenir des archives, prendre conseil auprès des Archives départementales des Vosges est vivement conseillé. Cette démarche est obligatoire dans le cas de fonds d’archives relevant de services publics et de collectivités, au titre du contrôle scientifique et technique du directeur des Archives départementales sur les archives publiques.

Consulter l’instruction DITN/RES/2004/005 du 2 décembre 2004(Consulter l’instruction DITN/RES/2004/005 du 2 décembre 2004)
Documents normatifs en matière de conception, de construction et d’aménagement des bâtiments d’archives (direction des Archives de France).

Caractéristiques générales d'un local d'archivage normalisé

Le ratio de stockage d'une salle d'archivage est le suivant :
- rayonnages fixes : 1120 mètres linéaires peuvent être stockés dans 200 m²
- rayonnages mobiles : 1930 mètres linéaires peuvent être stockés dans 200 m²

Le choix des rayonnages mobiles nécessite une vigilance particulière quant à la résistance du sol à la charge (900 daN/m² pour des rayonnages fixes inférieurs à 2,10 mètres de haut ; 1300 daN/m² pour des rayonnages mobiles).

Sécurité anti-intrusion.

- Protéger les ouvertures par un barreaudage et les munir de vitrage de sécurité anti-effraction. Munir le local d’alarmes contact ou volumétriques, avec report sur un PC de gardiennage.

plus bas

Locaux d'archivage

Structure.

- Faire poser des faux-plafonds ignifugés et isothermes pour assurer une bonne isolation thermique. Prêter attention à la résistance au sol des planchers, en rayonnages fixes ou mobiles (cf. norme internationale NF ISO 11799 Prescriptions pour le stockage des documents d’archives et de bibliothèques). Faire réaliser systématiquement une étude de résistance au sol des locaux préalablement à l’aménagement des rayonnages. Ils doivent être obligatoirement pleins, à l’exclusion de tout système de claire-voie ou caillebotis. Utiliser des matériaux de construction ainsi que des revêtements garantissant une bonne inertie thermique du bâtiment (type : briques alvéolaires), et une isolation satisfaisante contre l’humidité. La hauteur sous plafond sera de 2,50 m maximum. Pour le sol, utilisation d’un béton lissé avec une charge de quartz en surface, traité anti-poussière.

plus bas

Éclairage.

- Éviter autant que possible l’exposition des archives à la lumière directe. Préférer des ouvertures situées au nord, dans l’axe des rayonnages et ne représentant que 10 % maximum de la surface des murs. Installation électrique : utiliser le courant triphasé, en cas de présence d’équipements lourds (monte-charges, ascenseurs, ..), ainsi que des minuteries avec des interrupteurs individuels et un interrupteur général (l’éclairage moyen naturel ou artificiel ne doit pas dépasser 150 lux).

Ventilation.

- Veiller aux conditions de température (18°) et d’humidité (55 %) : adaptées à la conservation du papier et empêcher autant que possible les brusques variations thermo-hygrométriques. Une bonne circulation d’air est indispensable : elle prévient le développement de moisissures par confinement. Il faut donc prévoir, si possible, un brassage de l’air interne de 3 volumes par heure (renouvellement d’air, filtré et traité, à un taux de 0,25 à 0,50 volume du local à l’heure).

plus bas

Circulation.

- Éviter les ruptures de charges et réduire au minimum les obstacles (marches, portes étroites), prévoir une largeur minimale de l’allée entre les épis de 0,80 m et une largeur des allées d’accès de 1 m à 1,20 m.

plus bas

Rayonnages.

Locaux d'archivage

- Métalliques et à crémaillères, ils sont fixes ou mobiles ; les tablettes doivent pouvoir être facilement manipulées pour en régler la hauteur ; éviter les rebords qui gêneraient les manipulations et proscrire l’accrochage des tablettes sur les montants verticaux par des écrous, boulons ou crochets : utiliser des tasseaux reposant sur des crémaillères. Dimensions préconisées : hauteur maximale de 1,80 à 2 m, les tablettes extrêmes se trouvant à 15 cm du sol et du plafond ; compter un maximum de 6 tablettes de 1 m ou 1,20 m de largeur, par épi. Les rayonnages compacts, ou mobiles, génèrent un gain de place important de 25 à 50 %, mais nécessitent une résistance au sol supérieure. Leur installation doit se faire sur une surface parfaitement plane. L’utilisation de ces rayonnages (plus onéreux d’acquisition) est moins aisée pour la consultation en raison de l’impossibilité d’accès simultané de plusieurs personnes et nécessite l’utilisation de boîtes ne dépassant en aucun cas la profondeur des tablettes, sous peine de pertes de place importantes.

plus bas

Dispositif anti-incendie.

- Prévoir des détecteurs de fumée. Systèmes d’extinction : privilégier les systèmes manuels (extincteurs à poudre uniquement). Imposer une interdiction de fumer dans les locaux d’archives.

Dispositif anti-inondation.

- Proscrire tout passage de canalisation dans les locaux (liquide ou fluide sous pression). En cas de sinistre : évacuer rapidement les archives et les isoler pour éviter tout risque de propagation des moisissures et … prévenir immédiatement les Archives départementales.

Direction Vosgienne des Archives Départementales - 4, Avenue Pierre Blanck
Parc économique du Saut-le-Cerf - BP 1002 - 88050 Épinal cedex 09 - 0329818070
>> Plan d’accès
.: Accueil
© 2006 - Conseil général des Vosges
accueil